Avez-vous un projet concret ?

Fondations d’une maison container

La semelle de béton

En plus d’être autoportante, une maison container est une maison simple et rapide à construire, à l’instar de ses fondations qui ne sont pas synonymes de gros travaux. Si plusieurs possibilités s’offrent aux futurs propriétaires, ces derniers pourront se tourner du côté des fondations à semelle de béton qui sont les plus classiques mais également les plus superficielles.

Couramment utilisées dans la construction immobilière, ces semelles peuvent être en béton armé ou non. On en distingue généralement plusieurs types : la semelle continue (située sous les murs porteurs), la semelle à redans (pour les terrains en pente) et la semelle isolée (qui est placée de manière ponctuelle, sous un poteau par exemple).

Les fondations à plots en béton

La technique des plots en béton est beaucoup moins courante et surtout plus compliquée que la semelle en béton mais cette méthode est particulièrement pratique dans le cas des maisons containers. Les plots en béton se présentent tout simplement sous la forme de petits piliers qui peuvent être de forme circulaire ou rectangulaire.

En pratique, l’idée sera de placer ces plots aux angles des containers, autrement dit aux endroits où la structure a besoin d’être soutenue par les fondations. Étant donné que ces plots seront directement enfoncés et scellés dans la terre, ils n’auront pas besoin d’être placés sur une chape de béton, ce qui permettra de gagner un temps considérable (travaux et temps de séchage confondus).

On peut également noter que les fondations à plots en béton sont idéales pour les sols humides ou se trouvant en zone inondable. Dans ces cas-là, il suffira juste de laisser un espace entre le sol et le container pour éviter que ce dernier ne soit en contact avec le terrain.

Les fondations pour maison container

Au programme : Normes DTU 13.12 La semelle de béton Les fondations avec plots à béton Les fondations en radier Plus d'information sur notre site : http://www.ma-maison-container.fr/les-fondations/

Une alternative : les fondations à radiers

En dernier lieu, il est également possible d’opter pour des fondations à radiers. Ce type de fondation est réalisé sur les sols spécifiques, c’est-à-dire sur les sols instables, sur les sols rocheux ou lorsque l’on a dû rajouter de la terre sur le terrain existant. Le radier est une plateforme bétonnée qui va avoir le rôle de soutenir l’ensemble de la construction à venir.

Il s’agit, en quelque sorte, d’un plancher très solide sur lequel on viendra déposer la maison container. La dalle de béton armée doit donc être très épaisse pour être stable et le sol sur laquelle elle sera posée, le plus homogène possible.

Ces deux critères étant pris en compte, le poids de la maison container bien réparti et les fondations, des plus solides. Si les fondations à radiers sont obligatoires dans bien des cas, elles doivent être réalisées par des personnes expérimentées car un radier mal effectué sera tout sauf utile.